N'hésitez pas à me contacter par WhatsApp: +33 6 67 26 18 49 ou sur ijflagrot@yahoo.fr

A 18 ans, en quête de bourlingue, je me retrouvai cheveux au vent dans la benne d’un camion, non loin de la frontière iranienne. Ce jour là, je fus frappé par la foudre. Un éclair, une révélation. Voyager… voyager à tout prix ; loin, toujours plus loin... Cette passion naissante fut un moment ensevelie sous la prépa, le concours et les études vétérinaires. À la première occasion pourtant, je fais l’acquisition d’une moto, un mono qui tremble, une XT500, une machine qui vous remue les tripes ! à partir de ce moment, les périples s’enchainent, intercalés de remplacements vétérinaires. Paris-Dakar en dilettante, Puis la traversée de l’Afrique jusqu’au Cap avec Isabelle. Incroyable expérience, de celles qui vous change un homme !

Voilà ce que je veux faire : vivre en voyageant, vivre de mes voyages ! 18 mois en Guyane à prendre soin des zébus et toujours plus d’incursions en moto en Amazonie. Remontées de l’impétueux fleuve, Manaus, Caracas et la fièvre de l’or… Suit une année avec Isabelle, autour de l’Amérique du Sud. Mais il faut voir plus loin ! Presque 4 ans à moto autour du monde à la recherche d’espèces animales très rares : des expéditions avec trois balles en poche, du Ruwenzori sur la trace des gorilles aux kangourous arboricoles de Papouasie Nouvelle Guinée. Et toujours cette furieuse envie de tout voir et d’en vivre ! Nous convainquons la TV de nous suivre. Deux ans entrecoupés des tournages d’«Aventures Sauvages », une série qui marche fort ! Puis d’autres tournages et un deuxième, puis un troisième livre. Mais le sauvage c’est finalement moi qui ne peut se plier aux contraintes d’un monde aux codes si éloignés de la vraie vie. Trop de liberté dans les poumons, sans doute… Alors que faire ? Monter un projet de conservation sur les derniers rhinocéros du Cameroun ! Puis Enquêter sur le trafic d’ivoire en Afrique centrale… une façon de garder vivante ma fibre animale. Quelques années à poursuivre les braconniers de la grande chasse, celle de l’éléphant, à remonter pour TRAFFIC les filières, de Bangui à Kinshasa, de Goma à Garoua… Puis à mettre à l’ombre les trafiquants avec mon ami Ofir Drori de l’ONG Laga ! Mais bientôt je suis « grillé » sur tous les marchés du continent. 

Il est alors temps de se mettre sérieusement à la photo, la passion du premier jour, toujours remise à plus tard

Toutes ces années de voyage m’ont appris à me sentir à l’aise à l’autre bout du monde, à vivre de rien, à vénérer les gens et la vie simples, leurs coutumes et leur fierté, leur envie de rester ce qu’ils ont toujours été… Mon compteur affiche 100, cent pays traversés, mais je peux encore monter dans les tours ! il y en a encore sous la pédale et je ne m’en lasse pas. Voyager jusqu’au bout, pour des histoires désormais en images. Des images fortes, de préférence ! une addiction, une recherche perpétuelle, comme le mouvement que j’aime par dessus tout ! J'espère que ces reportages vous emmèneront loin, très loin dans une réalité surprenante qui a tout d'une belle aventure!